sécurité et incendie  PROTECTION CONTRE LA CHALEUR ET LES FLAMMES EN 11612 1

La norme EN ISO 11612 spécifie les exigences de performance et de résistance des vêtements de protection contre la chaleur et les flammes. Cette norme ne concerne que les vêtements de travail uniquement et non les accessoires à l’exception des guêtres, couvres-chaussures et cagoules.
Ce type de vêtements de protection est utilisé dans presque toutes les industries ou le risque d’incendie et de flammes va souvent de pair avec d’autres risques, tels que le risque d’explosion, le risque thermique et les risques liés aux travaux réalisés avec des produits chimiques dangereux.

Qu’est-ce qu’un vêtement ignifugé?
Le caractère « ignifuge » signifie que le vêtement ne peut pas continuer à brûler, la flamme s’éteindra d’elle-même. 
il s’agit d’un équipement de protection individuelle essentiel car il peut aider son porteur à mieux se protéger du danger de brûlures graves. Cependant, il convient de rappeler que leur utilisation seule ne garantit pas une sécurité à 100% pour les travailleurs, car leur port doit toujours être associé à d’autres mesures et équipements de sécurité collectives et préventives.

Les vêtements ignifuges sont conçus pour résister à la combustion, pour prévenir la dispersion des flammes à l’extérieur du point de contact avec le feu et pour s’éteindre automatiquement, presque immédiatement après l’élimination de la source de combustion. Ils assurent ainsi la protection des professionnels dans de nombreuses situations à risques: opérations de soudage ou des techniques apparentées, exposition à une chaleur émise par rayonnement, par convection ou par contact à des projections ou éclaboussures de métal en fusion, contact de courte durée avec des flammes.

Bon choix

Le choix du vêtement ignifugé doit se faire avec beaucoup d’attention, car si par exemple vous êtes équipé d’une veste anti-feu, alors que la source de chaleur ou les flammes sont à vos pieds (ou inversement), votre vêtement de protection ne vous sera d’aucune utilité. De la même manière, si vous associez à un vêtement ignifugé un autre vêtement de travail en coton, polyester ou polypropylène, vous ne bénéficierez plus de protection, car ces matières ne sont pas conçues pour résister à la chaleur; elles vont donc fondre et coller à votre peau.
Il est donc primordial de s’équiper d’une tenue complète ignifugée, complétée par des chaussures de sécurité résistantes aux fortes chaleurs, et ne pas hésiter à y associer des sous-vêtements ignifugés, qui viendront jouer un rôle de dernier rempart contre les flammes.

Certaines professionnels, en contact direct avec les flammes, devront porter des vêtements de protection techniques spécifiques. Ainsi, la tenue de « service et d’intervention » des sapeurs pompiers, utilisée dans toutes les activités de services et d’interventions opérationnelles, doit être conforme à la Norme NF EN ISO 11612 codification A1, B1 et C1 (le plus haut niveau de protection) et à la Norme NF EN 15614 qui correspond aux vêtements de protection pour sapeurs-pompiers, ainsi que d’autres normes relatives aux caractéristiques techniques du tissu.

Les chaudronniers, soudeurs et professionnels exerçant des travaux apparentés à des travaux de soudures devront s’équiper de vêtements de protection conformes à la norme EN 11612 mais également à la norme EN 16111 qui leur assure une protection contre la chaleur et les projections de métaux en fusion.

MÉTIERS

Toutes les activités durant lesquelles les travailleurs sont exposés à une chaleur émise par rayonnement, par convection ou par brefs contacts avec une flamme et/ou à des projections et éclaboussures de métal en fusion. Selon leurs niveaux de performances, les vêtements vont protéger les travailleurs de différents métiers possédant des niveaux de risques différents : métallurgie, aciérie, carrosserie, fonderie, ferronnerie, sidérurgie, industrie plastique, constructeur de pièces métalliques, fabricant de moteurs, fabricant de matériel d’éclairage, mécanique industrielle, tuyauterie industrielle…