EN 342 2 Norme EN 342
Protection contre le froid

La norme EN 342 concerne les vêtements de protection contre le froid à des températures inférieures à -5°C où l’environnement combine vent et humidité. Les vêtements EN 342 sont donc adaptés pour les professionnels qui travaillent en températures négatives en intérieur (cariste, chambre froide) ou en extérieur.
 
La norme définit les tests nécessaires aux vêtements anti-froid :
A – Isolation thermique : 2 tests peuvent être réalisés (avec mannequin mobile ou mannequin statique, exprimée en valeur d’isolation Icler ou Icle en m²K/W). Plus cette valeur est haute, plus le vêtement apporte une isolation contre le froid.
B – Perméabilité à l’air (protection au vent) : classe 0 à 3
C – Résistance à la pénétration d’eau (l’imperméabilité) : classe 0 à 3
Plus la classe de protection du vêtement est élevée, plus son niveau de performance est élevé. Seul le test de l’imperméabilité est optionnel.
Les vêtements certifiés selon la norme EN 342 sont testés en combinaison avec des sous-vêtements de la norme B (deux couches).
Y(B)/Y(C)/Y(R) = Icler en m2. K/W de l’ensemble ou d’un vêtement unique.
Y(B)/Y(C)/Y(R) = Icle en m2. K/W de l’ensemble ou d’un vêtement unique.
Y = Perméabilité à l’air, PA, classe 1-3, où 3 est le meilleur niveau.
Y = Résistance à la pénétration d’eau (classe 1-2, où 2 est le meilleur niveau) ; facultatif
Isolation thermique, Icle et Icler
L’isolation thermique de base, Icle, définit l’isolation thermique de la peau à la surface de vêtements extérieure mesurée avec un mannequin immobile.
L’isolation thermique résultante de base, Icler, définit l’isolation thermique de la peau à la surface de vêtements extérieure mesurée ou calculée avec un mannequin en mouvement.
L’isolation thermique d’un ensemble de vêtements ou d’un vêtement unique est classée sur la base des valeurs d’isolation mesurées. Le résultat montre comment une combinaison de vêtements protège contre l’hypothermie. 

Tissus recommandées

  • tissus microfibres imprégnés d’un produit hydrophobe. Le tissage très serré de ces microfibres, associées au produit d’imprégnation, permet d’obtenir un effet déparlant. Cette imperméabilisation n’est cependant pas durable: elle se dégrade au fur et à mesure des cycles d’entretien:
  • Membranes laminés sur des textiles (film très minces que l’on applique par lamination sur le textile:
  • Enductions à base de polyuréthane ou PVC ( pâtes polymérisées directement appliquées sur le textile).

MÉTIERS

Toutes les activités nécessitant une intervention dans des environnements froids : températures de -5 supérieures. Toute équipe intervenant en construction ou le bâtiment et également pour l’industrie alimentaire.