EN 20471 Norme EN 20471
Protection haute visibilité


Les vêtements haute visibilité sont réglementés par la norme EN 20471.  Ces EPI de catégorie 2 ont pour objectif d’assurer la visibilité de l’utilisateur dans des situations dangereuses, dans toutes les conditions de luminosité, de jour et de nuit dans la lumière des phares.
La norme EN ISO 20471 remplace la norme EN 471 Depuis octobre 2013, la norme EN 471 a connu une modification. En ce qui concerne l’ancienne norme EN 471 datant de 2003, celle-ci ne répond plus aux exigences essentielles de sécurité et de santé définies par la Directive Européenne 89/686/EEG relative aux équipements de protection individuelle.
Parmi les modifications engendrées par cette nouvelle norme, nous pouvons noter :

  • Tous les côtés du vêtement doivent être en matière à haute visibilité pour une assurer une visibilité périphérique (360°).
  • La matière fluo doit encercler la manche sur une largeur minimale de 50 mm.
  • Un vêtement de classe 3 doit obligatoirement couvrir le torse, avec des manches ou des jambes longues munies de bandes rétro-réfléchissantes.

3 classes:
Il existe 3 classes d’EPI, chacune ayant une surface minimales visibles de matière fluorescente et de matière rétro-réfléchissante. Pour une sécurité optimale, nous vous conseillons un vêtement de signalisation de classe 3.
Classe 1 : niveau de visibilité le plus faible. Les vêtements à haute visibilité de la classe 1 ne conviennent pas pour le travail le long de la voie publique. Cependant, ils peuvent être utilisés pour une visibilité accrue par des agents de sécurité routière qui travaillent surtout à la lumière du jour (partielle). La vitesse maximale du trafic est de 30 km/heure. Par exemple : les baudriers (déconseillé pour les travailleurs).
Classe 2 : niveau intermédiaire de visibilité. Les vêtements à haute visibilité de la classe 2 conviennent pour le travail le long de la voie publique (vitesse maximale du trafic de 50 km/heure). Par exemple : gilets, chasubles, cottes à bretelles.
Classe 3 : niveau de visibilité le plus élevé. Pour le travail dans l’obscurité, le port de vêtements de travail à haute visibilité de classe 3 est obligatoire. La visibilité est garantie pour un trafic jusqu’à au moins 90 km/heure. Cette visibilité optimale réduit considérablement le risque d’accidents. Par exemple : vestes à manches longues, parka, ensembles pantalon/ veste.

Les exigences de la norme EN 20471 :
Un vêtement de travail haute visibilité  se compose de 2 matières obligatoires :

  • Matière fluorescente pour être visible de jour qui réagit aux ultra-violets de la lumière du jour mais ne fonctionne pas la nuit. Son efficacité ne dépend pas des conditions atmosphériques.
  • Matière rétro-réfléchissante pour être visible de nuit. qui renvoie la lumière à la source. Elle réfléchit par exemple la lumière des phares des véhicules ou de toute autre source de lumière artificielle.

Les couleurs des vêtements haute visibilité :
Le coloris fluorescent est obligatoirement jauneorange ou rouge fluorescent. On l’appelle souvent jaune Hivi pour High Visibility. La matière rétro-réfléchissante prend la forme de bandes grises.
La durée de vie des vêtements EN 20471 :
Un vêtement EPI haute visibilité a une durée de vie limitée dans le temps. En effet, avec le lavage, la visibilité (ici la matière fluorescente) s’altère au fur et à mesure des lavages. C’est pour cela que le nombre de lavage est testé par la norme et est limité. Chaque vêtement possède donc un nombre de lavage maximum à ne pas dépasser au risque de voir réduire ses performances, n’assurant ainsi plus son rôle. Ces lavages devront faire l’objet d’un suivi rigoureux et stricte.

MÉTIERS

Toutes les activités nécessitant une intervention à proximité ou au cœur des flux de circulation : entretien des espaces verts, travaux publics, gestion des déchets, personnel des aéroports, magasinier, cariste, agent technique route, transport routier et ferroviaire…